Colombie

Nom completRépublique de Colombie
Nom propreRepública de Colombia
ContinentAmériques
Sous-continentAmérique du Sud
Population (palmarès: 28e)48 977 328 habitants (2016)
Croissance démographique0,910 % / an
Superficie1 141 748 km²
Densité42,90 habitants / km²
PIB (palmarès: 38e)292,080 milliards $USD (2015)
PIB/habitant (palmarès)6 056 $USD (2015)
Croissance du PIB3,08 % / an (2015)
Espérance de vie (palmarès)73,99 ans (2014)
Taux de natalité15,77 ‰ (2014)
Indice de fécondité1,90 enfants / femme (2014)
Taux de mortalité (palmarès)5,87 ‰ (2014)
Taux de mortalité infantile (palmarès)17,23 ‰ (2014)
Taux d'alphabétisation98,66 % (2016)
Langues officiellesEspagnol
MonnaiePeso colombien (COP)
IDH (palmarès: 99e)0,720 / 1
IPE76,80
Nature de l'ÉtatRépublique
Chef de l'ÉtatPrésident Juan Manuel Santos
Fête nationale20 juillet (indépendance de 1810)
Codes ISOCO, COL
GentiléColombienne, Colombien
Touristes (palmarès)2 978 000 personnes (2015)
Colombie – petite
Paix signée avec les FARC

La Colombie est un pays situé dans le nord-ouest de l’Amérique du Sud. Il est bordé à l’ouest par l’océan Pacifique, au nord-ouest par le Panama, au nord par la mer des Caraïbes, à l’est par le Venezuela et le Brésil, au sud par l’Équateur et le Pérou.

Bogotá, capitale de la Colombie
Bogotá, capitale de la Colombie. Photo : Omar Monroy.

La politique ultra-sécuritaire de l’État colombien continue à créer un fort sentiment d’insécurité au sein des populations, particulièrement les plus vulnérables que sont les Amérindiens et en général tous les habitants des campagnes. Plusieurs guérillas sont actives, dont les plus importantes, les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), et l’Armée de libération nationale (ELN), classées à l’extrême gauche politiquement, et les paramilitaires d’extrême droite, qui ont le soutien officieux du pouvoir central et des États-Unis. Ces guérillas utilisent et contrôlent en partie le narcotrafic, qui a pris véritablement son envol dans les années 1970-1980.

Bogotá, capitale de la Colombie, de nuit
Bogotá, capitale de la Colombie, de nuit. Photo : Jorge Díaz.

Le gouvernement a signé la paix avec les FARC en juin 2016 à La Havane, Cuba, sous l’égide de l’ONU. Après le rejet de cet accord par référendum, les deux parties ont négocié un nouvel accord, finalement approuvé par le parlement colombien fin novembre 2016. Une très bonne nouvelle qui met fin au plus long conflit dans la région, certes, mais qui ne règle pas tous les problèmes liés aux autres guérillas.

Pic Aguja, Parc national de la Sierra Nevada del Cocuy
Pic Aguja, Parc national de la Sierra Nevada del Cocuy. Photo : Martin Roca.

Fort des succès militaires de ces dernières années contre les FARC, le gouvernement se pose en bienfaiteur et profite de la forte croissance économique de la dernière décennie. Les cours des matières premières, dont est généreusement pourvu le pays, ayant beaucoup progressé, la Colombie a profité en effet d’une augmentation relativement significative du niveau de vie de sa population. Mais tous n’en ont pas profité, la pauvreté restant toujours l’apanage du plus grand nombre.
Les multinationales pétrolières ont en effet la mainmise sur l’économie, et le pays dépend grandement de l’aide apportée par son principal partenaire, les États-Unis, principalement sous la forme d’un soutien militaire et diplomatique.

Johny Cay, Colombie
Johny Cay, Colombie. Photo : Mario Carvajal.

Le pays est le premier producteur de coca, dont est issue la cocaïne, position qu’il occupe en alternance, au gré des ans, avec deux autres pays, Équateur et Pérou. Reste que ses cartels sont toujours puissants et maintiennent un régime de terreur dans de nombreuses campagnes, même si le taux d’homicides a chuté depuis plus de 10 ans. L’éradication de cette culture néfaste à bien des égards est un travail de longue haleine que le pays a entrepris avec pour le moment peu de résultats probants. Les résistances locales sont fortes et l’État central reste corrompu à bien des niveaux.
Seule une croissance économique forte, équilibrée, durable et surtout répartie de manière plus égalitaire pourrait faire évoluer la situation dans le bon sens.

Voir toutes les cartes ou tous les articles liés
Aires urbaines (2015)
Aire urbainePopulation
Bogotá10 763 453 habitants
Medellín3 731 447 habitants
Cali3 425 580 habitants
Barranquilla2 370 753 habitants
Carthagène des Indes (Cartagena de Indias)1 492 545 habitants
Cúcuta1 358 676 habitants
Bucaramanga1 276 329 habitants
Pereira717 383 habitants
Ibagué600 990 habitants
Soledad561 851 habitants
Santa Marta485 112 habitants
Soacha483 007 habitants
Manizales468 675 habitants
Villavicencio441 906 habitants
Armenia430 749 habitants
Pasto422 618 habitants
Montería409 476 habitants
Valledupar403 414 habitants
Bello391 591 habitants
Buenaventura369 753 habitants
Neiva333 116 habitants
Rionegro296 614 habitants
Ipiales - Tulcán (Équateur)272 190 habitants
Popayán265 702 habitants
Sincelejo256 241 habitants
Voir toutes les aires urbaines
Divisions administratives
DépartementsPopulationSuperficie
Amazonas77 088 habitants109 665 km²
Antioquia6 534 857 habitants62 869 km²
Arauca265 190 habitants23 818 km²
Archipel de San Andrés, Providencia et Santa Catalina77 101 habitants52 km²
Atlántico2 489 514 habitants3 386 km²
Bogotá (District)7 980 001 habitants1 776 km²
Bolívar2 121 956 habitants25 978 km²
Boyacá1 278 107 habitants23 189 km²
Caldas989 934 habitants7 291 km²
Caquetá483 846 habitants88 965 km²
Casanare362 721 habitants44 490 km²
Cauca1 391 836 habitants29 308 km²
Cesar1 041 204 habitants22 905 km²
Chocó505 016 habitants46 530 km²
Córdoba1 736 170 habitants25 020 km²
Cundinamarca2 721 368 habitants23 960 km²
Guainía42 123 habitants72 238 km²
Guaviare112 621 habitants53 460 km²
Huila1 168 869 habitants19 890 km²
La Guajira985 452 habitants20 848 km²
Magdalena1 272 442 habitants23 188 km²
Meta979 710 habitants85 635 km²
Nariño1 765 906 habitants32 820 km²
Norte de Santander1 367 708 habitants21 648 km²
Putumayo349 537 habitants24 885 km²
Voir toutes les divisions administratives
Voir aussi