Îles Vierges britanniques

Nom officielÎles Vierges britanniques
Nom propreBritish Virgin Islands (en)
ContinentAmériques
Sous-continentAntilles
Population (palmarès : 232e)31 498 habitants (2017)
Croissance démographique2,27 % / an
Superficie151 km²
Densité208,60 habitants / km²
PIB (palmarès : 204e)0,902 milliards $USD (2014)
PIB/habitant (palmarès)30 502 $USD (2014)
Croissance du PIB-0,30 % / an (2014)
Espérance de vie (palmarès)76,50 ans (2015)
Taux de natalité9,12 ‰ (2015)
Indice de fécondité0,98 enfants / femme (2015)
Taux de mortalité (palmarès)5,10 ‰ (2016)
Taux de mortalité infantile (palmarès)11,30 ‰ (2015)
Taux d'alphabétisation100,00 % (2017)
Langues officiellesAnglais
MonnaieDollar des États-Unis ($USD)
IDH (palmarès : n.c.)0,000 / 1 (2011)
IPE (palmarès)0,00 (2016)
Nature de l'ÉtatTerritoire d'outre-mer du Royaume-Uni
Chef de l'ÉtatReine Élisabeth II ; Gouverneur John Duncan
Fête nationale3 juillet
Codes ISOVG, VGB
GentiléInsulaire des Îles Vierges britanniques, Britannique
Touristes (palmarès)1 106 869 personnes (2015)
Îles Vierges britanniques – petite
Un paradis pour l'argent sale et les trafiquants

Les îles Vierges britanniques sont un archipel des Antilles et un territoire d’outre-mer du Royaume-Uni. Elles regroupent une cinquantaine d’îles, dont 16 sont habitées. Elles sont situées à l’est des îles Vierges des États-Unis.

Road Town, Tortola, îles Vierges britanniques
Road Town, Tortola, îles Vierges britanniques. Photo : Henry A-W

Le territoire est surtout connu pour son accueil de touristes. Les croisières sont l’une des principales formes de tourisme dans l’archipel, avec l’accueil de 700 000 croisiéristes en 2016.
Malgré la crise financière mondiale que le monde a connu, qui avait surtout affecté le tourisme de l’archipel, l’un des piliers économiques, la finance a continué à bien se porter malgré tout. Elle a été la première à se remettre à flots, profitant de la panique et de l’empressement des gouvernements du monde à se soucier en priorité du bien-être des groupes financiers avant celui des populations. Le territoire abriterait actuellement environ 950 000 « entreprises », contre 447 801 en 2012, selon le gouvernement. La pêche représente également un élément important de l’économie de l’archipel.

White Bay, Jost Van Dyke, îles Vierges britanniques
White Bay, Jost Van Dyke, îles Vierges britanniques

Mais ce coin de paradis n’en est pas un que fiscal : les trafics en tous genres, notamment de drogues, pullulent dans l’archipel. En effet, profitant de la proximité des Îles Vierges des États-Unis et de Porto Rico – qui appartiennent aux États-Unis – premier consommateur de drogues au monde – ainsi que du fait que la plupart des îles ne sont pas habitées, les trafiquants font transiter leurs marchandises plus facilement.
Une menace importante, autant pour la sécurité sur place que dans la région, qui passe petit-à-petit sous le contrôle de groupes violents de type mafieux. Ce qui favorise la corruption et fait reculer les droits humains élémentaires dans ce magnifique territoire.

Peter Island, îles Vierges britanniques
Peter Island, îles Vierges britanniques
Voir toutes les cartes ou tous les articles liés
Aires urbaines (2015)
Aire urbainePopulation
Road Town24 045 habitants
Spanish Town3 930 habitants
Voir toutes les aires urbaines
Divisions administratives
ÎlesPopulationSuperficie
Anegada204 habitants38 km²
Jost Van Dyke298 habitants8 km²
Tortola24 045 habitants56 km²
Virgin Gorda3 930 habitants21 km²
Voir toutes les divisions administratives
Voir aussi