Kurdistan

Nom completKurdistan
Nom propreKurdewarî
ContinentAsie
Sous-continentAsie de l'Ouest
Population (palmarès : 31e)44 000 000 habitants (2016)
Croissance démographique0,000 % / an
Superficie503 000 km²
Densité87,48 habitants / km²
PIB (palmarès : n.c.)0,000 milliards $USD
PIB/habitant (palmarès)0 $USD
Croissance du PIB0,00 % / an
Espérance de vie (palmarès)0,00 ans
Taux de natalité0,00 ‰
Indice de fécondité0,00 enfants / femme
Taux de mortalité (palmarès)0,00 ‰
Taux de mortalité infantile (palmarès)0,00 ‰
Taux d'alphabétisation0,00 %
Langues officiellesKurde
Monnaien.c.
IDH (palmarès : n.c.)0,000 / 1
IPE (palmarès)0,00
Nature de l'ÉtatPartiellement autonome (en Irak de facto et de jure, en Iran de jure et en Syrie de facto)
Chef de l'État
Fête nationale
Codes ISO,
GentiléKurde
Kurdistan – petite
Un peuple opprimé qui se bat pour son autodétermination

Le Kurdistan est une région montagneuse et de hauts plateaux d’Asie de l’Ouest et d’Asie centrale dont le territoire s’étend de la Turquie à l’ouest jusqu’en Iran, en passant par l’Irak et la Syrie, avec quelques îlots de peuplements en Arménie, GéorgieAzerbaïdjan, Turkménistan, Kirghizistan et Kazakhstan.
Les capitales, non officielles, des différents territoires sont Arbil en Irak, Sanandaj en Iran, Amed en Turquie.
Depuis des centaines d’années, voire des milliers, les Kurdes sont opprimés par les quatre principaux pays qui occupent désormais leur territoire, après les différents pays colonisateurs, principalement européens.
Or les puissances étrangères, dont la France, l’URSS et le Royaume-Uni, aux lendemains des première et seconde guerres mondiales, ont découpé le territoire ottoman sans prendre en compte les revendications kurdes. Ainsi, depuis lors, de véritable génocides ont été perpétrés dans tout le Kurdistan, sans que cela perturbe les opérations pétrolières ici et là, pétrole dont le sous-sol du Kurdistan est généreusement pourvu.
La population kurde, forte de 44 millions de personnes environ selon les estimations (2016), soit la plus grande « nation » sans État, aspire à l’indépendance, ou au moins à l’autonomie, notamment après les guerres qui se sont succédées en Irak. D’ailleurs, dans ce pays, la région du Kurdistan irakien est de facto autonome dans son fonctionnement. Elle regroupe 5 472 436 habitants (2015) sur 46 862 km2 au sein de quatre provinces irakiennes : Arbil, Dahuk, Souleimaniyé et la dernière créée Halabja.
Les gazages, assassinats, génocides, massacres collectifs, ont été le lot des Kurdes en Iran, Irak, Turquie et Syrie durant des dizaines d’années.
Désormais, le peuple Kurde voit dans l’autonomie du Kurdistan irakien et la reconquête militaire du Kurdistan syrien, notamment contre l’Organisation État islamique (OEI), un espoir dans la lutte pour l’autodétermination globale du territoire.

Voir toutes les cartes ou tous les articles liés
Voir aussi