Macédoine

Nom completRépublique de Macédoine
Nom propreРепублика Македонија (mk-Cyrl)
ContinentEurope
Sous-continentEurope (hors Union Européenne)
Population (palmarès : 150e)2 073 386 habitants (2017)
Croissance démographique0,110 % / an
Superficie25 713 km²
Densité80,64 habitants / km²
PIB (palmarès : 140e)10,086 milliards $USD (2015)
PIB/habitant (palmarès)4 853 $USD (2015)
Croissance du PIB3,67 % / an (2015)
Espérance de vie (palmarès)75,58 ans (2014)
Taux de natalité11,10 ‰ (2016)
Indice de fécondité1,49 enfants / femme (2016)
Taux de mortalité (palmarès)9,90 ‰ (2016)
Taux de mortalité infantile (palmarès)8,60 ‰ (2016)
Taux d'alphabétisation98,61 % (2015)
Langues officiellesMacédonien
MonnaieDenar (MKD)
IDH (palmarès : 85e)0,748 / 1 (2015)
IPE (palmarès)60,61 (2010)
Nature de l'ÉtatRépublique
Chef de l'ÉtatPrésident Gjorge Ivanov
Fête nationale2 août
Codes ISOMK, MKD
GentiléMacédonienne, Macédonien
Touristes (palmarès)510 484 personnes (2016)
Macédoine – petite

La Macédoine est un État d’Europe du Sud situé dans la péninsule des Balkans. Elle est l’un des États successeurs de la République fédérative socialiste de Yougoslavie, vis-à-vis de laquelle elle a déclaré son indépendance en 1991. Pays sans accès à la mer, il est frontalier de la Grèce, la Bulgarie, la Serbie, le Kosovo et l’Albanie. Le pays occupe approximativement la moitié nord de la Macédoine géographique, qui s’étend aussi en Bulgarie et en Grèce.

Lac de Debar, Macédoine
Lac de Debar, Macédoine.

Candidate officielle depuis 2004, la Macédoine souhaite intégrer l’Union européenne le plus tôt possible. Toutefois, le différend avec la Grèce concernant le nom du pays est un frein. La Grèce possède en effet une région qui porte le nom de Macédoine, et dénie le droit à son voisin de s’appeler ainsi. Elle oppose également son véto à toute entrée de la Macédoine à la fois dans l’Union européenne et dans l’OTAN.

Skopje, capitale de la Macédoine
Skopje, capitale de la Macédoine. Photo : Dejan Sokolovski.

Après plusieurs années de bons résultats économiques, la crise internationale a ralenti les investissements étrangers,  nécessaires pour que le pays rattrape un minimum le niveau de vie moyen européen. Des programmes importants d’infrastructures ont été lancés, mais ils ne sont pas suffisants. Le chômage reste en effet un véritable fléau, avec un taux de près de 23,4 % (3e trimestre 2016).
La population du pays évolue positivement, mais très lentement. La natalité est faible et de nombreux jeunes partent tenter leur chance à l’étranger, notamment dans l’Union européenne et les grands pays comme l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l’Espagne ou l’Italie. Seule la mortalité, plus faible que la natalité, permet au pays de voir sa population continuer à croître. Mais ce phénomène tend à s’estomper, et il pourrait bien s’inverser dans les prochaines années. La Macédoine rejoindrait ainsi les autres pays de l’est de l’Europe, qui vieillissent vite et voient leur population baisser inexorablement.

Voir toutes les cartes ou tous les articles liés
Aires urbaines (2016)
Aire urbainePopulation
Skopje620 913 habitants
Koumanovo108 942 habitants
Bitola92 329 habitants
Tetovo91 431 habitants
Gostivar83 557 habitants
Prilep75 484 habitants
Voir toutes les aires urbaines
Divisions administratives
RégionsPopulationSuperficie
Est176 877 habitants3 537 km²
Nord-Est176 231 habitants2 308 km²
Pélagonie230 771 habitants4 717 km²
Polog320 299 habitants2 417 km²
Skopje620 913 habitants1 812 km²
Sud-Est173 552 habitants2 739 km²
Sud-Ouest219 718 habitants3 340 km²
Vardar152 917 habitants3 393 km²
Voir toutes les divisions administratives
Voir aussi