Salvador

Nom completRépublique du Salvador
Nom propreRepública de El Salvador (es)
ContinentAmériques
Sous-continentAmérique centrale
Population (palmarès : 110e)6 581 940 habitants (2017)
Croissance démographique0,940 % / an
Superficie21 041 km²
Densité312,81 habitants / km²
PIB (palmarès : 103e)26,797 milliards $USD (2016)
PIB/habitant (palmarès)4 224 $USD (2016)
Croissance du PIB2,37 % / an (2016)
Espérance de vie (palmarès)74,70 ans (2016)
Taux de natalité16,30 ‰ (2016)
Indice de fécondité1,89 enfants / femme (2016)
Taux de mortalité (palmarès)5,70 ‰ (2016)
Taux de mortalité infantile (palmarès)17,30 ‰ (2016)
Taux d'alphabétisation97,70 % (2015)
Langues officiellesEspagnol
MonnaieDollar des États-Unis ($ USD)
IDH (palmarès : 123e)0,680 / 1 (2015)
IPE (palmarès)68,07 (2016)
Nature de l'ÉtatRépublique
Chef de l'ÉtatPrésident Salvador Sánchez Cerén
Fête nationale15 septembre (indépendance de 1821)
Codes ISOSV, SLV
GentiléSalvadorienne, Salvadorien
Touristes (palmarès)1 434 000 personnes (2016)
Salvador – petite
Un petit territoire marqué par les épreuves

Le Salvador est le plus petit pays d’Amérique centrale. Il est néanmoins le plus densément peuplé, et est très industrialisé en comparaison de ses voisins. Il est frontalier du Guatemala, au nord-ouest, et du Honduras, au nord et à l’est. Il est baigné par l’océan Pacifique.

Santa Tecla et le volcan de San Salvador, Savaldor
Santa Tecla et le volcan de San Salvador, Savaldor. Photo : Diego Brito

Très dépendant de l’extérieur économiquement, le pays a pris pour monnaie officielle le dollar des États-Unis en 2001. Ce dernier est son principal partenaire commercial. Il est aussi celui qui influence le plus la politique intérieure. Pendant des décennies, les États-Unis ont en effet soutenu ouvertement, militairement et financièrement les dictatures qui se sont succédées jusqu’en 1992. Certains hauts responsables Salvadoriens ont d’ailleurs été jugés en 2002, aux États-Unis (étonnamment), et trouvés coupables de tortures, d’enlèvements et d’assassinats d’opposants, menés par les « escadrons de la mort » dans les années 1980.
Depuis quelques années, la croissance économique est au rendez-vous, permettant des investissements dans les infrastructures, qui sont défaillantes dans bien des cas.
Il faut dire que le Salvador, en plus de subir des dictatures sanglantes et inaptes à développer le pays, est au coeur d’une zone sismique et météorologique extrême. De fréquents tremblements de terre et des ouragans détruisent les infrastructures, ce qui ne facilite pas les choses.
Enfin, les fameuses « maras », ces bandes mafieuses importées des États-Unis, et qui contrôlent notamment le trafic de drogue, sont responsables d’une exacerbation de la violence dans la société salvadorienne. Des milliers d’assassinats leurs sont imputés chaque année (16 000 entre 2004 et 2009), ce qui pose de sérieux problèmes de sécurité aux autorités. Le pays possède ainsi l’un des plus haut taux d’homicide du monde, en dehors des zones de guerre, après le « champion » voisin, le Honduras..

Voir toutes les cartes ou tous les articles liés
Aires urbaines (2017)
Aire urbainePopulation
San Salvador2 618 205 habitants
Santa Ana462 628 habitants
Sonsonate389 342 habitants
San Miguel296 825 habitants
Usulután153 735 habitants
Zacatecoluca147 033 habitants
Ahuachapán129 750 habitants
San Vicente106 142 habitants
Voir toutes les aires urbaines
Divisions administratives
DépartementsPopulationSuperficie
Ahuachapán363 473 habitants1 240 km²
Cabañas167 563 habitants1 104 km²
Chalatenango204 942 habitants2 017 km²
Cuscatlán266 232 habitants756 km²
La Libertad803 794 habitants1 653 km²
La Paz362 566 habitants1 224 km²
La Unión268 430 habitants2 074 km²
Morazán203 753 habitants1 447 km²
San Miguel499 917 habitants2 077 km²
San Salvador1 786 422 habitants886 km²
San Vicente184 127 habitants1 184 km²
Santa Ana589 266 habitants2 023 km²
Sonsonate506 540 habitants1 226 km²
Usulután374 915 habitants2 130 km²
Voir toutes les divisions administratives
Voir aussi