Wallis-et-Futuna

Nom officielTerritoire de Wallis-et-Futuna
Nom propreWallis-et-Futuna
ContinentOcéanie
Sous-continentOcéanie
Population (palmarès : 238e)11 901 habitants (2017)
Croissance démographique0,85 % / an
Superficie142 km²
Densité83,81 habitants / km²
PIB (palmarès : 238e)0,188 milliards $USD (2005)
PIB/habitant (palmarès)12 640 $USD (2005)
Croissance du PIB0,00 % / an (2005)
Espérance de vie (palmarès)75,80 ans (2013)
Taux de natalité14,20 ‰ (2013)
Indice de fécondité2,10 enfants / femme (2013)
Taux de mortalité (palmarès)5,70 ‰ (2013)
Taux de mortalité infantile (palmarès)4,55 ‰ (2013)
Taux d'alphabétisation100,00 % (2013)
Langues officiellesFrançais (wallisien et futunien parlés)
MonnaieFranc Pacifique (CFP)
IDH (palmarès : 80e)0,763 / 1 (2005)
IPE (palmarès)0,00 (2016)
Nature de l'ÉtatCollectivité d'outre-mer de la France
Chef de l'ÉtatPrésident Emmanuel Macron
Fête nationale14 juillet (Révolution française)
Codes ISOWF, WLF
GentiléWallisienne, Wallisien, Futunienne, Futunien, Française, Français
Wallis-et-Futuna – petite
Un territoire très isolé

Wallis et Futuna est un territoire très isolé de la France, formé de trois royaumes coutumiers polynésiens (Uvea sur Wallis, Sigave et Alo se partageant Futuna, Alo étant en plus sur l’île d’Alofi). Situé au coeur du Pacifique, les transports y sont particulièrement difficiles du fait de l’éloignement. C’est l’endroit le plus éloigné de France métropolitaine, à 16 000 kilomètres. La petite taille de sa population, en baisse importante depuis le début du siècle, en fait une zone peu attractive pour les activités économiques. Le territoire a perdu 18 % de sa population entre 2003 et 2013, soit dix ans à peine. Il gagne à nouveau des habitants depuis peu (+200 personnes en deux ans), du fait d’une immigration positive se conjuguant à l’accroissement naturel.
Beaucoup de jeunes vont faire leurs études en France métropolitaine, en Polynésie ou en Nouvelle-Calédonie, et restent sur place pour trouver ensuite du travail.

Lac Lalolalo, Wallis
Lac Lalolalo, Wallis. Photo : Eric Steve

La communauté wallisienne et futunienne est plus importante en dehors du territoire qu’en son sein. Par exemple, lors du recensement de la population de Nouvelle-Calédonie en 2009, 21 262 personnes ont déclaré appartenir à la communauté wallisienne et futunienne, soit 8,7 % de la population de Nouvelle-Calédonie.
L’agriculture, la pêche, le BTP et les services publics fournissent l’essentiel de l’activité économique de Wallis-et-Futuna. Le territoire importe pratiquement tout ce qu’il consomme. Le tourisme est très peu développé, et pourrait l’être davantage. L’île de Wallis possède par exemple un immense lagon, propice au développement touristique. L’économie de la mer est également un axe majeur du développement de Wallis-et-Futuna. Enfin, le numérique arrive enfin, avec une liaison haut-débit en 2018, permettant une nette amélioration des connexions internet dans les années à venir.

Voir toutes les cartes ou tous les articles liés
Aires urbaines (2013)
Aire urbainePopulation
Mata-Hutu8 584 habitants
Voir toutes les aires urbaines
Divisions administratives
ÎlesPopulationSuperficie
Futuna3 613 habitants64 km²
Wallis8 584 habitants78 km²
Voir toutes les divisions administratives
Voir aussi