Gabon

Nom completRépublique gabonaise
Nom propreGabon
ContinentAfrique
Sous-continentAfrique Sub-Saharienne
Population (palmarès: 155e)1 919 671 habitants (2016)
Croissance démographique1,960 % / an
Superficie267 667 km²
Densité7,17 habitants / km²
PIB (palmarès: 118e)17,228 milliards $USD (2014)
PIB/habitant10 735 $USD (2014)
Croissance du PIB4,30 %/ an (2014)
Espérance de vie (palmarès)63,40 ans (2013)
Taux de natalité34,82 ‰ (2013)
Indice de fécondité4,20 enfants/femme (2013)
Taux de mortalité (palmarès)9,00 ‰ (2013)
Taux de mortalité infantile (palmarès)40,60 ‰
Taux d'alphabétisation83,18 %
Langues officiellesFrançais
MonnaieFranc CFA (XAF)
IDH (palmarès: 112e)0,684/1
IPE56,40
Nature de l'ÉtatRépublique
Chef de l'ÉtatPrésident Ali Bongo Ondimba
Fête nationale12 mars, 17 août (indépendance de 1960)
Codes ISOGA, GAB
GentiléGabonaise, Gabonais
Touristes90 000 personnes (2011)
Gabon – petite
Un pays riche abritant une population encore très pauvre

Le Gabon est un pays d’Afrique centrale. Il est bordé par l’océan Atlantique à l’ouest, par le Congo au sud et à l’est, par la Guinée équatoriale au nord-ouest et le Cameroun au nord. Ancienne colonie française, le Gabon est indépendant depuis 1960. Il est traversé par l’équateur.
Véritable dictature déguisée depuis quelques années sous un couvert démocratique de bon aloi, le Gabon a été dirigé de 1967 à 2009 par le même homme : Omar Bongo. La corruption, le népotisme et la répression de toute opposition furent ses principes de gouvernance, principes soutenus par la France, ancienne puissance coloniale. Son fils, Ali Bongo Ondimba, a pris le pouvoir après des élections controversées teintées de fraudes et de pressions violentes sur l’opposition.
Mis en cause pour sa richesse personnelle mal acquise – il possède des voitures et des logements de luxe en France notamment, il est à la tête d’un pays dont plus de la moitié des habitants vit sous le seuil de pauvreté. Un comble dans un pays dont la richesse principale, le pétrole, fait grimper le PIB par habitant à +10 000 $USD, l’un des plus élevés d’Afrique.
La redistribution de cette richesse est particulièrement inégale, ce qui contribue à l’augmentation de la pauvreté dans les zones rurales, mais aussi et de plus en plus dans les bidonvilles qui s’étalent à Libreville, la capitale, et Port-Gentil, capitale économique du pays et principale zone d’exportation du pétrole.
Libreville compte un peu moins d’un million d’habitants. Le pays est très urbanisé en comparaison de ses voisins, avec un taux d’urbanisation à 87,1 % (recensement 2013).
Le Gabon a des ressources abondantes, des richesses naturelles, et surtout de l’espace, avec moins de 7 habitants au km2.
Mais l’exploitation de ces richesses a surtout été le fait des anciens colonisateurs, les Français, qui y ont installé de grandes entreprises qui exploitent et exportent le pétrole, comme Total, et qui contrôlent aujourd’hui encore l’activité économique du pays.
La forêt est immense, et cette richesse aiguise l’appétit des compagnies internationales dont les pratiques sont souvent douteuses, exportant toujours plus de bois tropicaux précieux de manière illégale.
Enfin le tourisme, notamment l’écotourisme, est une phase de développement que souhaite le gouvernement pour les années à venir. Le pays a créé de nombreuses réserves naturelles couvrant une partie importante de son territoire (30 000 km2, soit 11,25 %) en 2002. Un premier pas important vers le développement durable de son territoire.
Le Gabon souhaite accueillir 200 000 visiteurs par an en 2020. Toutefois, pour attirer les touristes, il lui faut des infrastructures d’accueil. Le Gabon investit de plus en plus dans des hôtels, aéroports et routes, afin d’accueillir les visiteurs internationaux et les acheminer vers les parcs nationaux.

Voir toutes les cartes ou tous les articles liés
Aires urbaines (2016)
Aire urbainePopulation
Franceville (Masuku)128 729 habitants
Lambaréné44 249 habitants
Libreville967 095 habitants
Mouanda68 870 habitants
Oyem71 259 habitants
Port-Gentil147 817 habitants
Divisions administratives
Division administrativePopulationSuperficie
Estuaire895 689 habitants20 740 km²
Haut-Ogooué250 799 habitants36 547 km²
Moyen-Ogooué69 287 habitants18 535 km²
Ngounié100 838 habitants37 750 km²
Nyanga52 854 habitants21 285 km²
Ogooué-Ivindo63 293 habitants46 075 km²
Ogooué-Lolo65 771 habitants25 380 km²
Ogooué-Maritime157 562 habitants22 890 km²
Woleu-Ntem154 986 habitants38 465 km²
Voir aussi