Zimbabwé

Nom completRépublique du Zimbabwé
Nom propreRepublic of Zimbabwe
ContinentAfrique
Sous-continentAfrique Australe
Population (palmarès: 74e)13 061 239 habitants (2013)
Croissance démographique1,100 % / an
Superficie390 757 km²
Densité33,43 habitants / km²
PIB (palmarès: 130e)13,663 milliards $USD (2014)
PIB/habitant837 $USD (2014)
Croissance du PIB3,20 %/ an (2014)
Espérance de vie (palmarès)53,86 ans (2013)
Taux de natalité32,41 ‰ (2013)
Indice de fécondité3,58 enfants/femme (2013)
Taux de mortalité (palmarès)11,40 ‰ (2013)
Taux de mortalité infantile (palmarès)27,25 ‰
Taux d'alphabétisation83,60 %
Langues officiellesAnglais (shona et sindebele parlés)
MonnaieDollars du Zimbabwe (1 $ ZWD = 100 cents)
IDH (palmarès: 157e)0,509/1
IPE47,80
Nature de l'ÉtatRépublique parlementaire. Pouvoir présidentiel fort. Dictature de facto.
Chef de l'ÉtatPrésident Robert Mugabe
Fête nationalenc
Codes ISOZW, ZWE
GentiléZimbabwéenne, Zimbabwéen
Touristes2 057 000 personnes (2015)
Zimbabwé – petite
Violences et extrême pauvreté pour lot quotidien

Le Zimbabwé est un pays d’Afrique australe, enclavé et entouré par l’Afrique du Sud, le Botswana, le Mozambique et la Zambie.

Son président, Robert Mugabe, en place depuis 1980 comme premier ministre, puis depuis 1987 comme président, se comporte comme un véritable dictateur. Il est le plus vieux chef d’État en exercice, à plus de 92 ans.
Il maintient sa population dans la pauvreté et exerce une grande violence contre ceux qui s’opposent à ce que l’on pourrait nommer la politique de la terre brulée.
Les expropriations sanglantes de propriétaires terriens blancs (qui, au nombre d’environ 4000, possédaient 70 % des terres arables du pays) au début des années 2000, derniers vestiges d’une époque coloniale raciste et révolue, n’ont pas profité à la frange la plus pauvre des paysans, mais bien à ceux qui soutiennent le régime.
L’agriculture, pilier de l’économie autrefois prospère, a vu ses rendements et sa production s’effondrer, si bien que le pays n’arrive plus à subvenir aux besoins vitaux de sa population.
En 2005, de nombreux bidonvilles d’Hararé, la capitale, ont été détruits sans ménagement et surtout sans proposition de nouveaux logements aux habitants évincés. 700 000 personnes ont ainsi été forcées de retourner dans les campagnes.
La situation sanitaire et sociale est préoccupante, au point que Mugabe soit indésirable dans nombre de pays lors de grandes réunions politiques internationales.
Le sida a par ailleurs décimé la société civile, l’économie, l’éducation, les transports, la santé, et bien d’autres secteurs sont désorganisés. L’épidémie n’a pas aidé au bon développement du pays, c’est certain, et le combat contre son expansion n’est même presque plus mené malgré l’aide internationale, au point que le nombre de nouveaux contaminés augmente drastiquement chaque année : 129 934 nouveaux en 2010, 249 399 en 2011, et 369 853 en 2012.
Enfin, le taux d’alphabétisation a reculé d’environ 7 % en quelques années.
Les Zimbabwéens sont donc de plus en plus découragés.

Voir toutes les cartes ou tous les articles liés
Aires urbaines (2013)
Aire urbainePopulation
Bulawayo786 449 habitants
Gweru166 257 habitants
Hararé2 547 590 habitants
Kadoma90 752 habitants
Kwekwe136 379 habitants
Masvingo105 572 habitants
Mutare247 393 habitants
Voir aussi