Burkina Faso

Nom completRépublique démocratique et populaire du Burkina
Nom propreBurkina Faso
ContinentAfrique
Sous-continentAfrique Sub-Saharienne
Population (palmarès: 61e)18 450 494 habitants (2015)
Croissance démographique3,100 % / an
Superficie274 222 km²
Densité67,28 habitants / km²
PIB (palmarès: 132e)12,543 milliards $USD (2014)
PIB/habitant669 $USD (2014)
Croissance du PIB4,00 %/ an (2014)
Espérance de vie (palmarès)53,70 ans (2011)
Taux de natalité43,59 ‰ (2011)
Indice de fécondité6,14 enfants/femme (2011)
Taux de mortalité (palmarès)12,74 ‰ (2011)
Taux de mortalité infantile (palmarès)65,00 ‰
Taux d'alphabétisation36,02 %
Langues officiellesFrançais
MonnaieFranc CFA (XOF)
IDH (palmarès: 185e)0,402/1
IPE47,30
Nature de l'ÉtatRépublique
Chef de l'ÉtatPrésident Roch Marc Christian Kaboré
Fête nationale11 décembre (autonomie au sein de la Communauté française en 1958)
Codes ISOBF, BFA
GentiléBurkinabè
Touristes191 000 personnes (2014)
Burkina Faso – petite
Progrès dans le développement mais il reste beaucoup à faire

Le Burkina Faso est un pays d’Afrique de l’Ouest francophone enclavé, sans accès à la mer, entouré du Mali au nord et à l’ouest, du Niger à l’est, du Bénin au sud-est, du Togo et du Ghana au sud et de la Côte d’Ivoire au sud-ouest.
Le pays, l’un des plus pauvres du monde, est en train de progresser rapidement économiquement ces dernières années, grâce à une croissance économique annuelle élevée. Cependant, il lui reste un long chemin à parcourir sur la voie du développement car il part de très bas. Les infrastructures, dans tous les domaines, travail, santé, éducation, transports, sont défaillantes.
La faiblesse de l’industrie et des services, qui à eux deux comptent pour seulement 14 % de la population active, doit être une priorité pour les autorités.
L’agriculture représente encore 86 % de la population active, et l’économie repose essentiellement dessus. Les conditions climatiques, favorables ces dernières années, fragilisent les fondamentaux du pays, qui en sont trop dépendants économiquement. Plus de 40 % de la population vit toujours sous le seuil de pauvreté, selon la Banque mondiale.
La croissance démographique folle de la capitale Ouagadougou, qui dépasse désormais 2,5 millions d’habitants et voit sa population croître de +7,2 % par an, soit l’un des taux les plus élevés du monde, pose également un grave problème en terme de pollution, de transports, de sécurité, de santé et d’éducation. Les infrastructures de la capitale ne sont là aussi pas du tout adaptées à une telle population en plein boum.

Voir toutes les cartes ou tous les articles liés
Aires urbaines (2015)
Aire urbainePopulation
Banfora93 750 habitants
Bobo Dioulasso537 728 habitants
Kaya66 851 habitants
Koudougou91 981 habitants
Ouagadougou2 532 311 habitants
Ouahigouya86 569 habitants
Pouytenga84 156 habitants
Voir aussi