Togo

Nom completRépublique togolaise
Nom propreTogo
ContinentAfrique
Sous-continentAfrique Sub-Saharienne
Population (palmarès: 107e)6 733 763 habitants (2014)
Croissance démographique2,840 % / an
Superficie56 785 km²
Densité118,58 habitants / km²
PIB (palmarès: 166e)4,518 milliards $USD (2014)
PIB/habitant642 $USD (2014)
Croissance du PIB5,70 %/ an (2014)
Espérance de vie (palmarès)62,71 ans (2011)
Taux de natalité35,58 ‰ (2011)
Indice de fécondité4,69 enfants/femme (2011)
Taux de mortalité (palmarès)7,96 ‰ (2011)
Taux de mortalité infantile (palmarès)51,48 ‰
Taux d'alphabétisation64,90 %
Langues officiellesFrançais
MonnaieFranc CFA (XOF)
IDH (palmarès: 164e)0,484/1
IPE36,40
Nature de l'ÉtatRépublique (dictature dans les faits)
Chef de l'ÉtatPrésident Faure Gnassingbé
Fête nationale27 avril (indépendance en 1960)
Codes ISOTG, TGO
GentiléTogolaise, Togolais
Touristes273 000 personnes (2015)
Togo – petite
Le Togo ne profite pas assez de la croissance économique africaine

Le Togo est une dictature qui ne dit pas son nom. L’opposition est violemment réprimée par des milices armées illégales mais qui travaillent pour le compte du président Gnassingbé. Et jusqu’à présent, les différentes élections ont été systématiquement entâchées de fraudes massives.
Malheureusement, la France soutient indéfectiblement Gnassingbé tout comme elle soutenait son père depuis sa prise de pouvoir dans les années 1960.
Incapable pendant des années d’effectuer des investissements importants dans de nombreux domaines, notamment les transports et industries, le pays n’a pas assez profité de la croissance économique mondiale des années 2000. Il a aussi moins souffert de la crise économique des dernières années.
Coincé entre le Ghana, qui apparaît comme un géant à côté du Togo, et le Bénin, pays très pauvre lui aussi, le Togo n’a que peu de moyens de développement et dépend grandement de l’aide extérieure.
L’agriculture est la principale pourvoyeuse de travail pour une main d’oeuvre qui continue à se concentrer dans les grands centres, dont la capitale Lomé, qui a dépassé les 1.7 million d’habitants.
Or, comme dans toute la région, la croissance démographique de l’aire urbaine se fait surtout dans des bidonvilles qui se trouvent de plus en plus éloignés du centre.
Ce qui complique de fait la réalisation des investissements nécessaires dans les transports publiques, l’assainissement, l’éducation, la santé, la sécurité etc…
Une situation déjà observée ailleurs, pour ne pas dire partout dans le monde en développement, et à laquelle les autorités n’apportent pas la bonne réponse.

Voir toutes les cartes ou tous les articles liés
Aires urbaines
Aire urbainePopulation
Atakpamé82 984 habitants
Kara110 908 habitants
Lomé1 723 899 habitants
Sokodé114 808 habitants
Voir aussi