Cuba

Nom completRépublique de Cuba
Nom propreRepública de Cuba
ContinentAmériques
Sous-continentAntilles
Population (palmarès : 79e)11 253 151 habitants (2016)
Croissance démographique0,130 % / an
Superficie109 884 km²
Densité102,41 habitants / km²
PIB (palmarès : 68e)77,150 milliards $USD (2013)
PIB/habitant (palmarès)6 790 $USD (2013)
Croissance du PIB2,70 % / an (2013)
Espérance de vie (palmarès)78,45 ans (2014)
Taux de natalité11,10 ‰ (2015)
Indice de fécondité1,72 enfants / femme (2015)
Taux de mortalité (palmarès)8,90 ‰ (2015)
Taux de mortalité infantile (palmarès)4,30 ‰ (2015)
Taux d'alphabétisation100,00 % (2016)
Langues officiellesEspagnol
MonnaiePeso cubain CUP
IDH (palmarès : 70e)0,775 / 1 (2015)
IPE (palmarès)78,10 (2010)
Nature de l'ÉtatRépublique socialiste
Chef de l'ÉtatPrésident Raul Castro
Fête nationale10 décembre (indépendance de 1898)
Codes ISOCU, CUB
GentiléCubaine, Cubain
Touristes (palmarès)3 524 779 personnes (2015)
Cuba – petite
Rétablissement des relations diplomatiques avec les États-Unis

Cuba est un État insulaire des Caraïbes formé de l’île de Cuba (la plus grande île des Antilles), de l’île de la Jeunesse (appelée île aux Pins jusqu’en 1976) et d’environ 1600 autres petites îles. Il est situé, au nord des Antilles, à la confluence de la mer des Caraïbes, du golfe du Mexique et de l’océan Atlantique ; au sud des États-Unis et des Bahamas et à l’est du Mexique. Cuba est la deuxième île la plus peuplée des Caraïbes.

Che Guevara (gauche) et Fidel Castro en 1961
Che Guevara (gauche) et Fidel Castro en 1961. Photo : Alberto Korda/Musée Che Guevara.

S’opposant à la politique des États-Unis dans la région, qui soutenait notamment l’ancien dictateur du pays, Fulgencio Batista, Fidel Castro a pris la tête d’une révolution qui a aboutit en 1959 à sa prise du pouvoir.
Depuis lors, le pays vit sous une dictature socialiste et aussi sous un embargo illégal de la part des États-Unis, initié dès 1962, et qui continue à avoir cours actuellement (illégalité confirmée chaque année par un vote de l’ONU). Cet embargo a considérablement gêné le développement du pays, qui a pourtant réussi à résister et à survivre. Il a reçu notamment l’aide de l’URSS (entraînant notamment la « Crise des missiles » de 1962), jusqu’à la fin des années 1980.

La Havane, Cuba
La Havane, vieille ville, la nuit, Cuba. Photo : Gabriel Rodríguez.

Par exemple, contrairement à bon nombre des dictatures, militaires pour la plupart, Cuba a su développer considérablement le bien-être de sa population. Les habitants disposent en effet de l’un des meilleurs systèmes d’éducation et de santé du monde, et il fait partie des pays les plus développés selon l’Indice de développement humain. Le pays exporte d’ailleurs avec succès ses médecins, qui interviennent dans de nombreuses régions du monde où l’on manque de praticiens.
Malgré tout, les droits humains fondamentaux y sont restreints (liberté d’opinion et d’expression notamment), et les déplacements à l’étranger également.
Depuis quelques mois, les relations avec les États-Unis se sont améliorées, et des ambassades ont été rouvertes des deux côtés. Une normalisation des relations diplomatiques est en cours. Les voyages des uns et des autres s’en trouvent facilités, mais pour le moment, le Congrès américain freine l’ouverture et l’arrêt de l’embargo pour des raisons idéologiques. L’arrivée de Trump et de son administration d’extrême droite à la tête des États-Unis risque de remettre à plus tard encore une fois la poursuite du réchauffement des relations entre les deux pays. Le Congrès américain est en effet très hostile à Cuba et ne souhaite pas, contrairement au président Obama, un rapprochement entre les deux pays, soutenant ainsi les anti-castristes ayant fui le pays, et réfugiés principalement en Floride. C’est d’ailleurs avec leur aide que la CIA a tenté à maintes reprises d’assassiner Fidel Castro (plus de 600 fois !) et d’envahir l’île (Baie des Cochons) militairement pour remettre en place une dictature d’extrême droite proche de leurs intérêts.

Fidel Castro, père de la révolution cubaine, est mort à l’âge de 90 ans à La Havane, le 25 novembre 2016.

Voir toutes les cartes ou tous les articles liés
Aires urbaines (2015)
Aire urbainePopulation
La Havane2 125 320 habitants
Santiago de Cuba510 563 habitants
Holguín350 987 habitants
Camagüey326 743 habitants
Santa Clara243 416 habitants
Bayamo237 789 habitants
Guantánamo229 550 habitants
Las Tunas206 096 habitants
Pinar del Rio190 931 habitants
Cienfuegos174 478 habitants
Matanzas154 857 habitants
Ciego de Ávila151 010 habitants
Cárdenas147 419 habitants
Sancti Spíritus140 648 habitants
Manzanillo130 793 habitants
Palma Soriano125 412 habitants
Contramaestre106 469 habitants
Mayarí101 465 habitants
Varadero26 995 habitants
Voir toutes les aires urbaines
Divisions administratives
ProvincesPopulationSuperficie
Artemisa503 353 habitants4 003 km²
Camagüey773 600 habitants15 386 km²
Ciego de Avila433 036 habitants6 972 km²
Cienfuegos406 847 habitants4 189 km²
Granma834 869 habitants8 374 km²
Guantánamo514 909 habitants6 168 km²
Holguín1 036 572 habitants9 216 km²
Île de la Jeunesse (Isla de la Juventud)84 652 habitants2 419 km²
La Havane (La Habana)2 125 320 habitants728 km²
Las Tunas537 241 habitants6 593 km²
Matanzas705 775 habitants11 792 km²
Mayabeque381 012 habitants3 744 km²
Pinar del Río589 021 habitants8 884 km²
Sancti Spíritus466 251 habitants6 777 km²
Santiago de Cuba1 056 355 habitants6 228 km²
Villa Clara790 191 habitants8 412 km²
Voir toutes les divisions administratives
Voir aussi