Guinée-Bissau

Nom officielRépublique de Guinée-Bissau
Nom propreRepública da Guiné-Bissau
ContinentAfrique
Sous-continentAfrique subsaharienne
Population (palmarès : 159e)1 584 791 habitants (2018)
Croissance démographique2,20 % / an
Superficie36 125 km²
Densité43,87 habitants / km²
PIB (palmarès : 206e)1,347 milliards $USD (2017)
PIB/habitant (palmarès)724 $USD (2017)
Croissance du PIB5,90 % / an (2017)
Espérance de vie (palmarès)52,40 ans (2014)
Taux de natalité38,50 ‰ (2018)
Indice de fécondité4,44 enfants / femme (2012)
Taux de mortalité (palmarès)12,70 ‰ (2014)
Taux de mortalité infantile (palmarès)60,00 ‰ (2015)
Taux d'alphabétisation59,91 % (2015)
Langues officiellesPortugais, Français
MonnaieFranc CFA (XOF)
IDH (palmarès : 188e)0,455 / 1 (2017)
IPE (palmarès)44,67 (2018)
Nature de l'ÉtatRépublique (autoritaire)
Chef de l'ÉtatPrésident José Mário Vaz
Fête nationale24 septembre (indépendance de 1973)
Codes ISOGW, GNB
GentiléBissau-Guinéenne, Bissau-Guinéen
Touristes (palmarès)44 000 personnes (2015)
Guinée-Bissau – petite
Voir toutes les cartes
Difficile de sortir de la crise après la guerre civile

La Guinée-Bissau est un pays d’Afrique de l’Ouest situé sur la côte atlantique, entre le Sénégal et la Guinée. On y parle principalement le portugais et un peu le français. Le pays est en effet enclavé au coeur de l’Afrique francophone et entretient des relations avec ses voisins.

Guinée-Bissau
Guinée-Bissau

La guerre civile de 1998-1999 a détruit toute l’infrastructure, pourtant peu développée, du pays. Malgré un fragile retour à la démocratie depuis 2005, entrecoupé de plusieurs coups d’État, les dirigeants du pays continuent de mener une véritable guerre de censure contre toute forme de liberté d’expression et la presse en général.
Les exactions commises par les policiers, qui arrêtent, torturent, violent des femmes, sans aucune enquête ou sanction, sont de graves atteintes aux droits humains fondamentaux. Les rares magistrats qui tentent de faire arrêter ces policiers corrompus sont eux-même souvent arrêtés, démis de leurs fonctions ou envoyés dans des endroits reculés du pays.

Guinée-Bissau
Guinée-Bissau

Dans le même temps, la situation socio-économique du pays est catastrophique. Les fonctionnaires ne sont pas payés régulièrement, les équipements et services aux populations sont partout déficients, l’économie tourne au ralentit depuis de nombreuses années.
Tout cela facilite le travail des nombreux bandits et trafiquants de drogue qui y trouvent un terrain favorable à leurs activités, déstabilisant toute la région de l’ouest de l’Afrique.
Pourtant, le pays a des atouts qu’il pourrait exploiter beaucoup mieux. Il est l’un des principaux producteurs de noix de cajou, qui donne du travail à près de 30 % de la population active. Il possède également des forêts, une zone maritime pleine de ressources, du pétrole, des métaux et autres minerais. Tout cela reste largement sous-exploité et la corruption généralisée bride le développement du pays, qui est l’un des plus pauvres au classement mondial de l’IDH.
Enfin, le pays reste l’un des plus touchés par le phénomène atroce des mutilations génitales féminines, puisqu’environ 45 % des femmes ont subi une telle torture, avec des taux de prévalence de près de 96 % dans les régions rurales reculées de l’est de la Guinée-Bissau.

Guinée-Bissau - prévalence mutilations génitale féminines
Guinée-Bissau – prévalence mutilations génitale féminines (2014)
Voir toutes les cartes ou tous les articles liés
Aires urbaines (2012)
Aire urbainePopulation
Bissau567 767 habitants
Voir toutes les aires urbaines
Voir aussi