Liban

Nom completRépublique libanaise
Nom propreالجمهوريّة اللبنانيّة (ar) - Al Jumhuriya Al Lubnaniya
ContinentAsie
Sous-continentAsie de l'Ouest
Population (palmarès : 111e)6 358 913 habitants (2017)
Croissance démographique4,250 % / an
Superficie10 389 km²
Densité612,08 habitants / km²
PIB (palmarès : 86e)47,085 milliards $USD (2015)
PIB/habitant (palmarès)8 048 $USD (2015)
Croissance du PIB1,30 % / an (2015)
Espérance de vie (palmarès)79,37 ans (2014)
Taux de natalité15,19 ‰ (2014)
Indice de fécondité1,71 enfants / femme (2014)
Taux de mortalité (palmarès)4,56 ‰ (2014)
Taux de mortalité infantile (palmarès)7,10 ‰ (2015)
Taux d'alphabétisation99,10 % (2015)
Langues officiellesArabe (Français parlé)
MonnaieLivre libanaise (LBP)
IDH (palmarès : 78e)0,763 / 1 (2015)
IPE (palmarès)57,90 (2010)
Nature de l'ÉtatRépublique parlementaire
Chef de l'ÉtatPrésident Michel Aoun
Fête nationale22 novembre (indépendance de 1943)
Codes ISOLB, LBN
GentiléLibanaise, Libanais
Touristes (palmarès)1 518 000 personnes (2015)
Liban – petite
Explosion démographique à cause des réfugiés

Le Liban est un État du Proche-Orient, qui partage ses frontières avec la Syrie au nord et à l’est, et Israël au sud. Il est bordé à l’ouest par la partie orientale de la mer Méditerranée. Sa capitale est Beyrouth, principale aire urbaine du pays. Le Liban est divisé en huit gouvernorats.

Temple de Jupiter, Baalbek, Liban
Temple de Jupiter, Baalbek, Liban. Photo : Guillaume Piolle.

Le pays, et particulièrement Beyrouth, la capitale qui regroupe plus de la moitié de la population totale du pays, ont passé les dix dernières années à se remettre de la guerre qui l’a opposé à son voisin du sud Israël en 2006. De très nombreuses frappes avaient détruit les infrastructures du Liban et tués des milliers de personnes, surtout des civils. Cette guerre punitive collective visait à entamer les capacités militaires du Hezbollah, qui contrôle en partie le sud du pays et a répliqué par la force. Cette guerre n’a eu pour effet que renforcer la détermination des populations locales dans la colère et la violence vis-à-vis d’Israël.

Beyrouth, capitale du Liban
Beyrouth, capitale du Liban. Photo : Wikipédia.

La Syrie, le Hezbollah, Israël, tout le monde a visiblement décidé de faire du Liban un terrain de jeu guerrier. Au milieu, des soldats de l’ONU, dont des Français mais pas uniquement, et qui ont surtout pour mandat de démanteler les champs de mines et les dispersions de ces affreuses bombes à sous-munitions (BASM) utilisées par Israël. Ils sont également censés s’interposer entre les belligérants dans le sud du pays.
Malgré des violences répétées depuis plusieurs décennies, depuis l’indépendance en somme, le pays est en train de se développer à marche forcée, un espoir pour des millions de Libanais qui souhaitent enfin vivre en paix et prospérer. Mais la guerre civile en Syrie menace la paix et la sécurité des populations dans toute la région, maintenant un état de crise permanent dans le pays.
Environ 1,9 million de personnes vivant au Liban sont réfugiées (HCR), faisant du pays celui qui a le plus haut taux de réfugiés au monde. Les réfugiés sont divisés en deux principales populations : Palestiniens et Syriens. L’afflux constant et important de réfugiés a créée une explosion démographique ces dernières années. Une situation très difficile pour lui, et qui bride son développement économique.
Sa population totale est estimée à 6,4 millions d’habitants (ONU). Cependant, il n’y a pas eu de recensement depuis… 1932, date du dernier décompte effectué par les Français, lors du mandat français sur le pays. De plus, les nombreux réfugiés, qui représentent une part non négligeable de la population résidente totale, ne sont pas comptabilisés officiellement, même si certains d’entre eux, les Palestiniens, sont là depuis leur expulsion de Palestine et d’Israël en 1948 !
Les chiffres publiés ici sont donc des estimations globales, très difficiles à réunir, notamment concernant la répartition entre les différentes subdivisions du pays.

Voir toutes les cartes ou tous les articles liés
Aires urbaines (2017)
Aire urbainePopulation
Beyrouth2 916 776 habitants
Tripoli849 918 habitants
Sidon265 934 habitants
Zahlé201 776 habitants
Tyr174 606 habitants
Baalbek104 863 habitants
Nabatieh104 098 habitants
Voir toutes les aires urbaines
Divisions administratives
Gouvernorats (Mohafazat)PopulationSuperficie
Akkar330 000 habitants776 km²
Baalbek-Hermel381 000 habitants3 009 km²
Bekaa274 500 habitants1 433 km²
Beyrouth373 198 habitants20 km²
Mont-Liban2 543 578 habitants1 939 km²
Nabatieh377 840 habitants1 058 km²
Nord807 204 habitants1 220 km²
Sud407 130 habitants934 km²
Voir toutes les divisions administratives
Voir aussi