Syrie

Nom completRépublique arabe syrienne
Nom propreالجمهوريّة العربيّة السّوريّة
ContinentAsie
Sous-continentAsie de l'Ouest
Population (palmarès: 65e)17 185 170 habitants (2016)
Croissance démographique-1,450 % / an
Superficie185 180 km²
Densité92,80 habitants / km²
PIB (palmarès: 128e)14,000 milliards $USD (2015)
PIB/habitant814 $USD (2015)
Croissance du PIB-15,00 %/ an (2015)
Espérance de vie (palmarès)55,70 ans (2015)
Taux de natalité21,70 ‰ (2015)
Indice de fécondité2,55 enfants/femme (2015)
Taux de mortalité (palmarès)6,51 ‰ (2014)
Taux de mortalité infantile (palmarès)15,20 ‰
Taux d'alphabétisation86,43 %
Langues officiellesArabe
MonnaieLivre syrienne (SYP)
IDH (palmarès: 136e)0,594/1
IPE64,60
Nature de l'ÉtatRépublique populaire socialiste. Pouvoir dictatorial
Chef de l'ÉtatPrésident Bachar el-Assad
Fête nationale17 avril (départ des français en 1946)
Codes ISOSY, SYR
GentiléSyrienne, Syrien
Touristes5 070 000 personnes (2011)
Syrie – petite
Très vieille civilisation, la Syrie est aujourd'hui en proie à la guerre civile

La Syrie est un pays de l’Asie de l’Ouest (Proche-Orient) situé sur la côte orientale de la mer Méditerranée. Elle partage des frontières avec la Turquie au nord, l’Irak à l’est, la Jordanie et Israël au sud, et le Liban à l’ouest. Une partie du Kurdistan se trouve sur son territoire, dans le nord-est du pays.

Palmyre, Syrie
Palmyre, Syrie
Krak des Chevaliers, Syrie
Krak des Chevaliers, Syrie

Avant les événements du « Printemps arabe », qui ont déstabilisé toute la région et en particulier la Syrie, le tourisme était en augmentation exceptionnelle depuis plusieurs années, en raison de l’âge de la civilisation syrienne, l’une des plus anciennes du monde, et des vestiges très bien conservés. Les ruines sont époustouflantes à voir, le pays était vraiment magnifique à visiter. Il est à noter que l’on parle un peu le français en raison du fait qu’il s’agit d’un ancien protectorat français.
Cependant, la guerre civile s’est installée dans la société syrienne, en raison à la fois du conflit en Irak, proche voisin, et de l’omniprésence de la dictature militaire dans le pays, qui subit la pression des États-Unis et de l’Union européenne. Le régime en place du dictateur « président » Bachar el-Assad est soutenu militairement par la Russie et par le Hezbollah libanais. Tous deux ont envoyé des soldats en nombre, et beaucoup de matériels de pointe et d’armes lourdes (chars, avions de combat, ravitaillement) concernant la Russie. L’Iran soutient aussi diplomatiquement et financièrement le régime.

Place des Omeyyades à Damas, Syrie
Place des Omeyyades à Damas, Syrie. Photo : Bernard Gagnon.

La guerre aurait fait au moins 500 000 morts, des millions de blessés, et plus de la moitié de la population totale du pays est déplacés ou réfugiée à l’étranger (2016). De nombreux groupes armés contrôlent de larges portions du territoire, et y perpétuent régulièrement des massacres de populations civiles afin d’asseoir leur domination par la terreur.
À cause de la guerre généralisée dans tout le pays ou presque, les services publics, sanitaires, sociaux, de transport etc. sont déficients ou inexistants depuis des années dans de larges portions du pays. Il en résulte de graves conséquences sur la santé, l’éducation des enfants, et bien sûr le développement du pays. L’effondrement général des institutions et de l’économie du pays ont plongé celui-ci dans une grave récession.
Amnesty International, qui lutte pour le respect des droits humains, dont la liberté d’expression, dénonce constamment les atteintes incessantes aux droits humains en Syrie.
Par ailleurs, le Golan, territoire syrien, reste annexé par Israël depuis des décennies, malgré l’interdiction de l’ONU. Cette zone est un sujet de discorde entre les deux États, qui sont séparés par une force d’interposition de l’ONU.

  • Attention : Les chiffres présentés sur cette page pays sont des estimations des différentes agences de l’ONU et d’ONG et restent sujets à caution étant donné les difficultés de récolter des chiffres précis et surtout valides en temps de guerre. Les chiffres des grandes aires urbaines du pays sont par exemple très différents de ceux d’avant la guerre. Certaines villes ont été vidées de leur population (Alep), et d’autres ont vu un afflux massif de déplacés, comme Damas. Certaines autres villes n’ont aucune donnée à jour, même estimative. Nous avons donc laissé parfois les derniers chiffres connus, datant souvent de 2010.
Voir toutes les cartes ou tous les articles liés
Aires urbaines (2016)
Aire urbainePopulation
Damas3 688 278 habitants
Alep1 740 622 habitants
Hama1 236 854 habitants
Lattaquié781 119 habitants
Deir ez-Zor272 929 habitants
Homs245 752 habitants
Raqqa191 784 habitants
al-Bab152 013 habitants
Idleb149 868 habitants
as-Safirah (Sfireh)111 925 habitants
Salamyeh106 132 habitants
Tartous94 707 habitants
Voir toutes les aires urbaines
Divisions administratives
GouvernoratsPopulationSuperficie
Alep4 600 166 habitants18 500 km²
Damas2 211 042 habitants1 599 km²
Deir ez-Zor1 200 500 habitants33 060 km²
Deraa998 000 habitants3 730 km²
Hama1 593 000 habitants8 883 km²
Hassaké1 272 702 habitants23 334 km²
Homs1 762 500 habitants42 223 km²
Idleb1 464 000 habitants6 097 km²
Kuneitra87 000 habitants1 861 km²
Lattaquié1 278 486 habitants2 297 km²
Raqqa919 000 habitants19 616 km²
Rif Dimachq2 831 738 habitants18 032 km²
Soueïda (As-Suwayda)364 000 habitants5 550 km²
Tartous785 000 habitants1 892 km²
Voir toutes les divisions administratives
Voir aussi