Maroc

Nom completRoyaume du Maroc
Nom propreالمملكة المغربية
ContinentAfrique
Sous-continentAfrique du Nord
Population (palmarès: 40e)34 699 737 habitants (2016)
Croissance démographique1,250 % / an
Superficie446 550 km²
Densité77,71 habitants / km²
PIB (palmarès: 63e)100,360 milliards $USD (2015)
PIB/habitant2 872 $USD (2015)
Croissance du PIB4,40 %/ an (2015)
Espérance de vie (palmarès)74,02 ans (2014)
Taux de natalité18,80 ‰ (2010)
Indice de fécondité2,19 enfants/femme (2014)
Taux de mortalité (palmarès)5,60 ‰ (2010)
Taux de mortalité infantile (palmarès)23,70 ‰
Taux d'alphabétisation68,49 %
Langues officiellesArabe, amazighe (+français parlé et langue administrative)
MonnaieDirham
IDH (palmarès: 128e)0,628/1
IPE65,60
Nature de l'ÉtatMonarchie constitutionnelle
Chef de l'ÉtatRoi Mohammed VI
Fête nationale3 mars (fête du Trône), 9 juillet (anniversaire du roi), 18 novembre (constitution de 1962)
Codes ISOMA, MAR
GentiléMarocaine, Marocain
Touristes10 177 000 personnes (2015)
Maroc – petite
De nombreux défis à relever pour sortir du sous-développement

Le Maroc est un État d’Afrique du Nord situé au Maghreb. Il est principalement recouvert de grandes zones désertiques (Sahara) et de montagnes (Atlas). Il est baigné à la fois par la mer Méditerranée au nord, et l’océan Atlantique à l’ouest. Il partage des frontières avec l’Algérie à l’est et au sud, et le Sahara occidental au sud, territoire qu’il occupe illégalement (selon l’ONU) depuis son indépendance de l’Espagne. Au nord, le détroit de Gibraltar le sépare de l’Espagne et de l’Europe.

Maroc - caravane dans le sud Sahara
Caravane dans le Sahara, sud du Maroc. Photo : Bachmont.

Le Maroc souhaite devenir l’un des pays les plus modernes d’Afrique. De nombreuses réformes ont été engagées dans ce but, libéralisant l’économie, facilitant l’augmentation des investissements étrangers. Les secteurs automobiles et aéronautiques sont les principaux investissements manufacturiers des dernières décennies.
Le tourisme est également l’un des secteurs les plus dynamiques, et le pays a dépassé les 10 millions de touristes par an depuis 2013, soit un doublement par rapport à 2005, remplissant ainsi l’un de ses objectifs ambitieux. Depuis 2013 cependant, la croissance du tourisme a été freinée, avec un léger recul de -1 % en 2015 (10,177 millions de touristes, après 10,28 millions en 2014).
Mais pour cela, les infrastructures doivent être mises à niveau, le Maroc ayant de nombreux retards malgré quelques avancées. Autoroutes, grandes routes, aéroports, ports, zones industrielles sont dans de nombreuses grandes villes en pleins chantiers.

Marché Jemma el-Fna, Marrakech, Maroc
Marché Jemma el-Fna, Marrakech, Maroc. Photo : Luc Viatour.

Un TGV est en construction pour relier la capitale économique Casablanca à Tanger, la grande ville du nord en face de l’Espagne, et donc de l’Union européenne.
Cette ligne TGV, la première en Afrique, passera également par Rabat, la capitale administrative et politique.
Reste qu’à part dans les grandes villes et sur les côtes, le développement se fait attendre dans les campagnes et surtout dans les montagnes et le désert, éloignés des centres d’intérêts. Là on peut parler d’un pays sous-développé dans une majeure partie de son territoire. L’agriculture, tributaire du climat et de ses sautes d’humeur, fait travailler encore un grand nombre de personnes.
Enfin, depuis l’accession au trône du roi Mohammed VI, des réformes sociales importantes ont été engagées, concernant notamment les femmes et les droits humains. Les femmes sont désormais considérées comme égales aux hommes, une mesure qui mettra du temps à être acceptée dans cette société toujours sous le joug d’une religion, l’islam, qui leur laisse peu de place.
De plus, des progrès sont encore largement à faire en ce qui concerne la censure dans la presse, et la liberté d’expression en général. Le pays reste une dictature à bien des égards, et les opposants sont systématiquement poursuivis, emprisonnés ou décrédibilisés par les autorités. Le roi contrôle tout, et notamment une grande partie de l’économie, faisant de lui l’homme le plus riche du royaume. La corruption reste aussi généralisée à travers tout le pays. L’État de droit n’est pas encore pour demain…

Voir toutes les cartes ou tous les articles liés
Aires urbaines (2015)
Aire urbainePopulation
Casablanca4 270 750 habitants
Rabat2 134 533 habitants
Marrakech1 330 468 habitants
Fès1 150 131 habitants
Agadir1 141 717 habitants
Tanger1 065 601 habitants
Meknès835 695 habitants
Tétouan590 684 habitants
Kénitra577 293 habitants
Oujda551 767 habitants
Safi308 508 habitants
Voir toutes les aires urbaines
Divisions administratives
RégionsPopulationSuperficie
Béni Mellal-Khénifra2 520 776 habitants41 033 km²
Casablanca-Settat6 861 739 habitants19 448 km²
Dakhla-Oued Ed Dahab142 955 habitants130 898 km²
Drâa-Tafilalet1 635 008 habitants132 167 km²
Fès-Meknès4 236 892 habitants40 075 km²
Guelmim-Oued Noun433 757 habitants46 108 km²
Laayoune-Sakia El Hamra367 758 habitants140 018 km²
Marrakech-Safi4 520 569 habitants39 167 km²
Oriental2 314 346 habitants90 127 km²
Rabat-Salé-Kénitra4 580 866 habitants18 194 km²
Souss-Massa2 676 847 habitants53 789 km²
Tanger-Tetouan-Al Hoceima3 556 729 habitants13 712 km²
Voir toutes les divisions administratives
Voir aussi