Somalie

Nom completRépublique fédérale de Somalie
Nom propreJamhuuriyadda Federaalka Soomaaliya
ContinentAfrique
Sous-continentAfrique Orientale
Population (palmarès: 75e)12 316 895 habitants (2014)
Croissance démographique1,600 % / an
Superficie637 657 km²
Densité19,32 habitants / km²
PIB (palmarès: 161e)5,953 milliards $USD (2015)
PIB/habitant552 $USD (2015)
Croissance du PIB4,31 %/ an (2015)
Espérance de vie (palmarès)50,80 ans (2012)
Taux de natalité42,12 ‰ (2012)
Indice de fécondité6,26 enfants/femme (2012)
Taux de mortalité (palmarès)14,55 ‰ (2012)
Taux de mortalité infantile (palmarès)103,72 ‰
Taux d'alphabétisation37,80 %
Langues officiellesSomali, arabe
MonnaieShilling somali (SOS)
IDH (palmarès: n.c.)0,000/1
IPE0,00
Nature de l'ÉtatRépublique fédérale
Chef de l'ÉtatPrésident Hassan Cheikh Mohamoud
Fête nationalenc
Codes ISOSO, SOM
GentiléSomalienne, Somalien
Somalie – petite
Le gouvernement tente de reprendre les choses en main

La Somalie est un pays situé à l’extrémité orientale de la Corne de l’Afrique.
Depuis quelques temps, et l’instauration à nouveau d’une présidence et la mise en place d’un nouveau gouvernement, l’État somalien revient lentement à la vie. Il reste que la situation est difficile, même à Mogadiscio. Il y a eu ces dernières années une multiplication des divisions entre clans dans tout le pays, notamment dans la capitale.
Des régions entières, comme dans le nord-ouest qui s’est auto-proclamé indépendant pour former le Somaliland, mais aussi le Pount au nord-est, qui lui a déclaré son autonomie mais pas l’indépendance, semblent ne plus appartenir au pays. Pour le moment, rien n’est officiellement reconnu par les institutions internationales, que ce soit le Somaliland ou le Pount.
Les combats font rage plus ou moins en permanence depuis plus de dix ans, les rues de Mogadiscio sont un endroit peu sûr.
La population civile souffre bien évidemment de cette situation catastrophique d’un point de vue humanitaire.
Mais les réserves en ressources naturelles sont faibles, et donc peu attirantes pour décider les pays les plus riches de s’occuper d’une remise en état du pays et de ses institutions.
L’ONU en est réduite à s’occuper au cas par cas de l’aide humanitaire, sans pouvoir contrôler réellement la situation.
Par contre, l’absence ou presque d’état est opportunément utilisée par un grand nombre de trafiquants ou de marchands en tous genres, qui ont pris comme base les grandes villes, notamment Mogadiscio, pour exercer leurs trafics sans payer de taxes.

Les chiffres indiqués sont des estimations fournies la plupart du temps par les organismes de l’ONU, car il n’existe pas d’institut statistique national. La guerre, la corruption, les guerres claniques, les mouvements de réfugiés, le nomadisme encore très répandu rendent la tâche particulièrement difficile. Le dernier recensement date de 1975.

Voir toutes les cartes ou tous les articles liés
Aires urbaines (2010)
Aire urbainePopulation
Mogadiscio1 650 227 habitants
Marca356 206 habitants
Kismayo260 596 habitants
Baidoa
Cartes : 
140 499 habitants
Voir toutes les aires urbaines
Voir aussi