Somaliland

Nom officielRépublique du Somaliland
Nom propreJamhuuriyadda Soomaaliland (so) ; جمهورية أرض الصومال (ar)
ContinentAfrique
Sous-continentAfrique de l'Est
Population (palmarès : 125e)4 979 218 habitants (2018)
Croissance démographique3,14 % / an
Superficie176 119 km²
Densité28,27 habitants / km²
PIB (palmarès : 191e)2,573 milliards $USD (2017)
PIB/habitant (palmarès)675 $USD (2017)
Croissance du PIB-1,00 % / an (2017)
Espérance de vie (palmarès)50,40 ans (2014)
Taux de natalitén.c.
Indice de fécondité5,40 enfants / femme (2011)
Taux de mortalité (palmarès)1,32 ‰ (2010)
Taux de mortalité infantile (palmarès)76,00 ‰ (2014)
Taux d'alphabétisation48,00 % (2014)
Langues officiellesSomali (Arabe et Anglais largement utilisés)
MonnaieShilling du Somaliland (SLSH)
IDHn.c.
IPE (palmarès)n.c.
Nature de l'ÉtatRépublique
Chef de l'ÉtatPrésident Muse Bihi Abdi
Fête nationale18 mai (indépendance de la Somalie en 1991)
Codes ISO,
GentiléSomalilandaise, Somalilandais
Somaliland – petite
Voir toutes les cartes
Un pays non reconnu mais qui fonctionne

Le Somaliland est un ancien territoire de la Somalie situé dans la Corne de l’Afrique. Son indépendance autoproclamée en 1991 par rapport à la Somalie et sa Constitution du 30 avril 2000 (en partie basée sur la charia) ne sont pas reconnues par la communauté internationale. Il est bordé par l’Éthiopie à l’ouest et au sud, Djibouti au nord-ouest, Le Pount à l’est, et fait face au Yémen de l’autre côté du golfe d’Aden. Sa capitale et principale ville est Hargeisa.

Hargeisa, capitale du Somaliland
Hargeisa, capitale du Somaliland. Photo : Retlaw Snellac

Voici un fait étrange : le Somaliland est un pays indépendant de fait depuis 1991, ayant fait sécession de la Somalie. Ce pays fonctionne de manière relativement démocratique, selon des critères locaux. Or, il n’est toujours pas reconnu par la communauté internationale, qui lui préfère une Somalie chaotique et en guerre plus ou moins larvée depuis deux décennies, et qui peine à maintenir son administration sur son propre territoire malgré les nombreuses aides internationales depuis près de trois décennies.
Pourquoi ? Mystère diplomatique…
Depuis, le pays demande sa reconnaissance internationale.

Port de Berbera, Somaliland
Port de Berbera, Somaliland. Photo : Lakmi

Son statut international est donc pour l’instant d’être considérée comme une simple région autonome de Somalie. Ses frontières sont calquées sur l’ancien Somaliland britannique. N’étant pas reconnu par l’ONU, il n’a pas accès non plus aux fonds de développement dont il aurait pourtant bien besoin afin d’améliorer la situation sanitaire et sociale de sa population. Il ne peut donc compter que sur lui-même et sa diaspora.
Par ailleurs, environ 35 % de la population, très jeune et peu éduquée, est nomade ou semi-nomade, ce qui ne facilite pas la compilation d’informations statistiques.

Attention : Les informations diffusées par le site officiel de statistiques du Somaliland sont parcellaires et manquent de finesse et d’exhaustivité. Les chiffres diffusés sur cette page sont donc à prendre avec des pincettes…

Voir toutes les cartes ou tous les articles liés
Aires urbaines (2018)
Aire urbainePopulation
Hargeisa1 061 029 habitants
Burao350 211 habitants
Berbera267 918 habitants
Borama215 616 habitants
Erigavo114 846 habitants
Voir toutes les aires urbaines
Divisions administratives
RégionsPopulationSuperficie
Awdal673 263 habitants21 374 km²
Saaxil360 000 habitants0 km²
Sanaag677 000 habitants53 374 km²
Sool718 000 habitants25 036 km²
Togdheer941 000 habitants38 663 km²
Woqooyi Galbeed2 400 000 habitants28 836 km²
Voir toutes les divisions administratives
Voir aussi