Soudan du Sud

Nom officielRépublique du Soudan du Sud
Nom propreSouth Sudan
ContinentAfrique
Sous-continentAfrique de l'Est
Population (palmarès : 76e)12 864 588 habitants (2018)
Croissance démographique4,01 % / an
Superficie644 329 km²
Densité19,97 habitants / km²
PIB (palmarès : 177e)3,618 milliards $USD (2017)
PIB/habitant (palmarès)275 $USD (2017)
Croissance du PIB0,30 % / an (2017)
Espérance de vie (palmarès)55,70 ans (2014)
Taux de natalité36,91 ‰ (2015)
Indice de fécondité5,31 enfants / femme (2015)
Taux de mortalité (palmarès)8,18 ‰ (2015)
Taux de mortalité infantile (palmarès)66,39 ‰ (2015)
Taux d'alphabétisation36,70 % (2008)
Langues officiellesAnglais
MonnaieLivre sud-soudanaise (SSP)
IDH (palmarès : 191e)0,418 / 1 (2015)
IPE (palmarès)n.c.
Nature de l'ÉtatRépublique fédérale
Chef de l'ÉtatPrésident Salva Kiir
Fête nationale9 juillet (indépendance)
Codes ISOSS, SSD
GentiléSud-Soudanaise, Sud-Soudanais
Soudan du Sud – petite
Voir toutes les cartes
L'indépendance et la guerre civile

Le Soudan du Sud est un pays enclavé sans accès à la mer situé en Afrique orientale. Il est bordé au nord par le Soudan, dont il a fait secession en 2011, à l’est par l’Éthiopie, au sud par le Kenya, l’Ouganda, la République démocratique du Congo, et à l’ouest par la République centrafricaine.

Djouba, capitale du Soudan du Sud
Djouba, capitale du Soudan du Sud. Source : Wikipédia

Après des décennies de guerre civile contre le nord du pays, le Soudan du Sud est né officiellement le 9 juillet 2011 en faisant sécession du Soudan. De très nombreux États ont reconnu ce nouveau pays, qui est entré aux Nations unies le 14 juillet 2011. Malgré cette reconnaissance et ce soutien international, la frontière avec son voisin du nord n’est pas encore clairement définie, ce qui entraîne des tensions et des affrontements armés sporadiques, des déplacements massifs de populations, et une forte insécurité alimentaire.
La population totale du pays est actuellement difficile à comptabiliser, l’ancien recensement effectué par le Soudan n’ayant pas été reconnu par le Soudan du Sud.
De très nombreux réfugiés reviennent au pays, et le pays compterait environ 12,8 millions d’habitants (estimations) en 2018.
Les autorités font face à plusieurs grands défis démographiques : une population en très forte croissance, à +4 %/an ; une population extrêmement jeune, avec un âge médian à 17 ans et 72 % de la population âgée de moins de 30 ans.

Djouba, capitale du Soudan du Sud
Djouba, capitale du Soudan du Sud
Djouba, capitale du Soudan du Sud
Djouba, capitale du Soudan du Sud

Sa nouvelle capitale, Djouba, a vu sa population exploser ces dernières années, faisant de ce gros bourg semi-rural une grande ville d’environ 900 000 habitants (estimations en 2018).
Mais malgré son nouveau statut, cette croissance démographique s’est faite sans véritable planification urbaine, et tout reste à adapter à un tel niveau de population : réseaux routiers, d’eau et d’assainissement, éducation, hôpitaux, logements, transports en commun etc…
La situation catastrophique du pays se répercute sur le niveau de vie des populations. Plus du tiers des habitants vivent en insécurité alimentaire et sont pris en charge par l’ONU et ses agences, UNICEF, FAO et PAM. Une aide insuffisante malgré tout, et l’on dénombre de nombreux décès dus à la malnutrition, surtout des enfants et des femmes.

Kapoeta, Soudan du Sud
Kapoeta, Soudan du Sud. Source : Wikipédia

Après une année 2012 catastrophique économiquement, qui avait vu le PIB fondre de 46,1 % (!), l’économie s’est fortement redressée en 2013 (+13,1 %) et 2014 (+15,9 %). 2015 a vu une croissance positive toujours, mais limitée à +5 %, et en 2016, la croissance économique a été quasiment nulle (+0,3 %), très insuffisante pour subvenir aux besoins de la population.
Avant l’indépendance, le Soudan du Sud assurait environ 85 % de la production des 470 000 barils de pétrole par jour de l’ensemble du Soudan. Désormais, les équipements et matériels de production et de maintenance, l’unique oléoduc et la raffinerie se trouvant au nord, le pays est enclavé et dépend de son voisin avec lequel il entretient de très mauvaises relations depuis toujours. C’est la raison pour laquelle le Soudan du Sud cherche à construire un oléoduc en direction du Kenya afin d’accéder aux débouchés commerciaux par un port kenyan plutôt que d’exporter ses ressources par Port-Soudan, port de la mer Rouge situé au Soudan. Un défi de taille car ses moyens sont très limités et dépendent essentiellement justement de ses exportations d’hydrocarbures.

Voir toutes les cartes ou tous les articles liés
Aires urbaines (2018)
Aire urbainePopulation
Djouba917 910 habitants
Wau328 651 habitants
Yei315 822 habitants
Malakal164 479 habitants
Rumbek153 550 habitants
Yambio105 881 habitants
Voir toutes les aires urbaines
Divisions administratives
ÉtatsPopulationSuperficie
Akobo0 habitants0 km²
Amadi0 habitants0 km²
Aweil0 habitants0 km²
Aweil Est0 habitants0 km²
Bahr el Ghazal (Province historique)3 006 247 habitants210 782 km²
Bieh0 habitants0 km²
Boma0 habitants0 km²
Équatoria (Province historique)2 814 712 habitants195 848 km²
Fachoda0 habitants0 km²
Fangak0 habitants0 km²
Gbudwe0 habitants0 km²
Gogrial0 habitants0 km²
Gok0 habitants0 km²
Imatong0 habitants0 km²
Jonglei0 habitants0 km²
Jubek0 habitants0 km²
Kapoeta0 habitants0 km²
Lac Occidental0 habitants0 km²
Lac Oriental0 habitants0 km²
Latjoor0 habitants0 km²
Liech du Nord0 habitants0 km²
Liech du Sud0 habitants0 km²
Lol0 habitants0 km²
Maiwut0 habitants0 km²
Maridi0 habitants0 km²
Voir toutes les divisions administratives
Voir aussi