Turkménistan

Nom officielRépublique du Turkménistan
Nom propreTürkmenistan Respublikasy (tk) ; Республика Туркменистан (ru)
ContinentAsie
Sous-continentAsie centrale
Population (palmarès : 102e)8 481 200 habitants (2018)
Croissance démographique1,71 % / an
Superficie491 210 km²
Densité17,27 habitants / km²
PIB (palmarès : 92e)42,355 milliards $USD (2017)
PIB/habitant (palmarès)7 356 $USD (2017)
Croissance du PIB6,50 % / an (2017)
Espérance de vie (palmarès)68,20 ans (2010)
Taux de natalité19,61 ‰ (2010)
Indice de fécondité2,19 enfants / femme (2010)
Taux de mortalité (palmarès)6,27 ‰ (2010)
Taux de mortalité infantile (palmarès)43,84 ‰ (2010)
Taux d'alphabétisation99,50 % (2007)
Langues officiellesTurkmène, Russe
MonnaieManat turkmène (TMM)
IDH (palmarès : 126e)0,691 / 1 (2015)
IPE (palmarès)66,10 (2018)
Nature de l'ÉtatRépublique à parti unique (dictature de facto)
Chef de l'ÉtatPrésident Gurbanguly Berdimuhamedow
Fête nationale27 octobre (indépendance de 1991)
Codes ISOTM, TKM
GentiléTurkmène
Turkménistan – petite
Voir toutes les cartes
Mascarade démocratique sur fond de tensions régionales

Le Turkménistan, également appelé Turkménie, est un pays d’Asie centrale, entouré de l’Afghanistan au sud-est, de l’Iran au sud, de la mer Caspienne et de l’Azerbaïdjan à l’ouest, du Kazakhstan et de l’Ouzbékistan au nord.

Achgabat, capitale du Turkménistan
Achgabat, capitale du Turkménistan. Photo : Bjørn Christian Tørrissen
Achgabat, capitale du Turkménistan
Achgabat, capitale du Turkménistan

On prend les mêmes et on recommence, c’est à peu de choses près ce que l’on peut observer au Turkménistan. D’un président despote, dictateur mégalomane et ayant instauré un culte de la personnalité irréel, Saparmourat Ataïevitch Niazov – qui a dirigé la république soviétique de 1985 à 1991 puis jusqu’à sa mort en 2006 le nouvel État indépendant -, on est passé à un autre président, Gurbanguly Berdimuhamedow, issu du même terreau, moins imbu de sa personnalité, mais qui n’a pas fondamentalement modifié les façons de faire. Les droits humains restent encore largement bafoués, bien que le président ait gracié quelques prisonniers politiques.

Paysage du Turkménistan
Paysage du Turkménistan

Il faut dire que les réserves gazières du pays sont importantes et attirent les grandes compagnies internationales. Et ces réserves sont amenées à croître fortement, faisant probablement passer le pays de la 11e à la 4e place des réserves gazières prouvées, grâce à la découverte de nouveaux gisements. Ceux-ci ne sont pas encore tous complètement exploités, loin de là, et les pressions internationales viennent de toutes parts. Les Russes d’un côté, qui ont longtemps monopolisé le marché, sont débordés par les Chinois et les Européens, qui cherchent à diversifier leurs approvisionnements, au mépris le plus souvent des pratiques douteuses pratiquées sur place.
Corruption, pollutions, mauvais traitements et restrictions politiques sont toujours quotidiens selon Amnesty International et Human Rights Watch.

Voir toutes les cartes ou tous les articles liés
Aires urbaines (2018)
Aire urbainePopulation
Achgabat1 341 608 habitants
Daşoguz (Dachogouz)389 603 habitants
Türkmenabat354 397 habitants
Mary158 225 habitants
Balkanabat146 164 habitants
Baýramaly113 983 habitants
Türkmenbaşy (Turkmenbachy)83 862 habitants
Voir toutes les aires urbaines
Divisions administratives
ProvincesPopulationSuperficie
Achgabat (Ville)1 341 608 habitants470 km²
Ahal1 171 431 habitants97 160 km²
Balkan689 993 habitants139 270 km²
Daşoguz (Dachogouz)1 737 554 habitants73 430 km²
Lebap1 663 589 habitants93 730 km²
Mary1 877 025 habitants87 150 km²
Voir toutes les divisions administratives
Voir aussi