Érythrée

Nom officielÉtat d'Érythrée
Nom propreሃገረ ኤርትራ Hagere Ertra (ti) ; دولة إرتريا Dawlat Iritriya (ar)
ContinentAfrique
Sous-continentAfrique de l'Est
Population (palmarès : 121e)5 187 948 habitants (2018)
Croissance démographique2,35 % / an
Superficie121 320 km²
Densité42,76 habitants / km²
PIB (palmarès : 153e)6,856 milliards $USD (2018)
PIB/habitant (palmarès)988 $USD (2018)
Croissance du PIB5,00 % / an (2018)
Espérance de vie (palmarès)65,20 ans (2017)
Taux de natalité29,60 ‰ (2017)
Indice de fécondité3,99 enfants / femme (2017)
Taux de mortalité (palmarès)7,20 ‰ (2017)
Taux de mortalité infantile (palmarès)45,00 ‰ (2017)
Taux d'alphabétisation73,77 % (2015)
Langues officiellesTigrigna, Arabe, Anglais
MonnaieNakfa (ERN)
IDH (palmarès : 188e)0,440 / 1 (2017)
IPE (palmarès)39,34 (2018)
Nature de l'ÉtatDictature. République à parti unique
Chef de l'ÉtatPrésident Isaias Afwerki
Fête nationale24 mai (indépendance de 1993)
Codes ISOER, ERI
GentiléÉrythréenne, Érythréen
Touristes (palmarès)142 000 personnes (2016)
Érythrée – petite
Voir toutes les cartes
Tensions avec les pays voisins

L’Érythrée est un État situé dans la corne de l’Afrique en bordure de la mer Rouge. Il est séparé depuis 1993 de l’Éthiopie. Il se trouve à l’est du Soudan, au nord de l’Éthiopie, au nord-ouest de Djibouti, face à l’Arabie saoudite et au Yémen, de l’autre côté de la mer Rouge.

Asmara, capitale de l'Érythrée
Asmara, capitale de l’Érythrée

Le pays entretient avec ses voisins des relations particulièrement tendues. Différend frontalier avec Djibouti, guerre larvée contre l’Éthiopie. La frontière avec l’Éthiopie a été définie de façon arbitraire par les Nations unies (le Tribunal international de La Haye), pour mettre fin à l’une des guerres les plus longues qu’ait connue l’Afrique. En effet, l’Érythrée à réclamé son indépendance durant 30 ans, et l’a obtenue en 1993, coupant l’Éthiopie d’un accès à la mer.
Malgré cela, des combats sporadiques ont eut lieu entre les deux pays depuis 1998 pour des petits bouts de territoires ici et là. Les civils ont naturellement été les plus grandes victimes de ces guerres à répétition. La famine décime les populations dans tout le pays, et la pauvreté engendre des déplacements massifs vers les grandes villes, dont Asmara, la capitale.
En 2018, un tournant majeur s’est produit, avec le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays, et l’ouverture de la frontière. Un progrès considérable qui est l’aboutissement de la fin officielle de la guerre.

Campagne de l'Érythrée
Campagne de l’Érythrée

La population de la capitale Asmara a été multipliée par 4 en 20 ans, engendrant des problèmes graves : pollution, défaut d’équipements sanitaires, d’écoles, de transports etc… La ville a dépassé 1,2 million d’habitants, alors qu’elle est nettement sous-équipée pour faire vivre une telle population dans des conditions acceptables.
Le pays est très dépendant de ses ressources naturelles, et sa principale production est l’extraction de l’or, qui compose plus de la moitié des exportations. Le cuivre et le café sont les autres productions importante de L’Érythrée.

Montagnes d'Érythrée
Montagnes d’Érythrée. Photo : Hansueli Krapf

Enfin, malgré son statut officiel de république, l’Érythrée est à la traîne en ce qui concerne le respect des droits humains. C’est une véritable dictature sanglante menée par le même homme depuis son indépendance en 1993, Isaias Afwerki. Elle est même régulièrement classée dernière dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières depuis 2008. Un triste palmarès.
De nombreux jeunes fuient le pays et son régime dictatorial, tentant de trouver un avenir et une vie meilleure à l’étranger, notamment en Europe.

Voir toutes les cartes ou tous les articles liés
Aires urbaines (2017)
Aire urbainePopulation
Asmara1 258 001 habitants
Keren296 685 habitants
Assab135 669 habitants
Massaoua69 683 habitants
Voir toutes les aires urbaines
Divisions administratives
RégionsPopulationSuperficie
Anseba893 587 habitants23 200 km²
Gash-Barka1 103 742 habitants33 200 km²
Maekel1 258 001 habitants1 300 km²
Mer Rouge méridionale (Debub-Keih-Bahri)398 073 habitants27 600 km²
Mer Rouge septentrionale (Semien-Keih-Bahri)897 454 habitants27 800 km²
Sud (Debub)1 476 765 habitants8 220 km²
Voir toutes les divisions administratives
Voir aussi